RDC : Les congolais invités à consommer le café la « kinoise » produit localement ( interview)

RDC : Les congolais invités à consommer le café la « kinoise » produit localement ( interview)

Tisya Mukuna, directrice et fondatrice du café « la kinoise » appelle les Congolais à consommer le café  » la kinoise », produit localement dans la ville de Kinshasa et par des jeunes congolais.

Dans un entretien accordé mardi 25 août à votre rédaction, cette dernière explique les sources de financement, les motivations et les perspectives d’avenir qu’elle ambitionne avec ce projet.

Congo Sauti : Madame Bonjour, vous êtes qui et vous faites quoi dans la vie ?

Tisya Mukuna : Bonjour, Je m’appelle Tisya Mukuna, je fais du café. mon café s’appelle la kinoise en référence avec la plantation qui est à Kinshasa, c’est plutôt rare de voir du café à Kinshasa c’est pourquoi on a décidé d’appeler la marque  » la kinoise ».

Congo Sauti : ce projet est mise en œuvre depuis quand?

T. Mukuna : Le projet existe depuis longtemps. C’est un projet qu’on essaie de mettre en place depuis bien des années maintenant. Mais c’est cette année qu’on veut commercialiser parce qu’on a assez des stocks pour pouvoir entrer sur les marchés. Congo Sauti : Quelle sont les motivations qui vous ont poussé à cultiver le café?

T. Mukuna : Les motivations qui nous ont poussé à faire cette activité, c’est de valoriser le Congo et le terroir congolais. On s’est rendu compte qu’il y a beaucoup des gens qui vendent le café mais qui ne vende pas sa matière finie, c’est à dire qu’ils vont vendre le café à des grands groupes qui vont le transformer et qui vont nous revendre plus cher. Nous on voulait faire du café congolais du début jusqu’à la fin, c’est à dire valoriser notre savoir faire congolais.

Congo Sauti : D’où provient le café que vous vendez ?

T. Mukuna : c’est moi-même et mon équipe qui cultivons ça. ça se cultive à Mont-Ngafula. On a fait le challenge de faire pousser le café à Kinshasa et ça poussé et on est content.

Congo Sauti : Au sein de votre Start-up, combien des jeunes hébergez-vous ?

T. Mukuna : Dans la structure, on est 8 et sur les 8, la moitié c’est sont des jeunes. les 4 autres qui ne sont pas des jeunes sont des expérimentés et agronomes. Ils sont tous congolais.

Congo Sauti : Qui finance votre projet ?

T. Mukuna : C’est un financement personnel. Dans toute ma vie, j’ai mis l’argent de côté pour pouvoir devenir entrepreneur. Là maintenant j’arrive à bout de souffle, je vais recourir à des financements externes. J’ai fait une demande auprès du FPI pour pouvoir industrialiser ma production.

Congo Sauti : Êtes-vous déjà aller au niveau des institutions de la République pour solliciter un accompagnement et appui financier ? T. Mukuna : Oui, au niveau du FPI, il y a d’autres entrepreneurs plus expérimentés qui souhaitent nous parainer également. Aujourd’hui j’ai pris part parole au mouvement des sans emploi où, j’ai rencontré d’autres personnalités qui promettent leur soutien.

Congo Sauti : Quels sont vos perceptives d’avenir ?

T. Mukuna : L’idée est qu’on puisse avoir la kinoise » à Lubumbashi, Kolwezi et même en Chine qu’on dise que le café la kinoise est bon. On a envie que quand on pense au Congo, on pense aussi à son café. Aujourd’hui quand on pense au Rwanda on pense au café mais le café du Rwanda c’est le café congolais. On peut aussi nous connaître pour notre café. J’invite tous les congo à consommer le café kinoise.

Interview réalisée par Dostin Eugène Luange

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *