RDC : le gouvernement approuve le décaissement de 81.840 USD pour l’audit technique avant la relance des activités à la CINAT

RDC : le gouvernement approuve le décaissement de 81.840 USD pour l’audit technique avant la relance des activités à la CINAT

Lors de la 40ème réunion du conseil des ministres présidée vendredi 17 juillet par le chef de l’État Félix Tshisekedi, le gouvernement a adopté la proposition de la relance de la production du ciment de la Cimenterie Nationale (CINAT).

Après la présentation de l’etat de lieu de cette société et des propositions pour sa relance par le ministre de l’industrie Julien Paluku, le gouvernement a autorisé le décaissement de 81.840 dollars américains pour l’audit technique.

Selon le compte rendu de ce conseil des ministres, le ministre de l’industrie a également sollicité l’octroi des exonérations pour les intrants et pièces de rechange

“ En vue de la relance de la production de cette société, le ministre a fait des propositions, allant du recrutement d’un Cabinet d’audit devant faire l’état des lieux et dégager la valeur de l’usine, en passant par celles de la réhabilitation partielle ou totale de l’Usine. Quelle que soit l’option à choisir, le recrutement du Cabinet d’audit apparaît comme un préalable”, peut-on lire dans ce compte rendu.

Rappelons que l’Etat congolais détient 91,7% des parts dans cette société d’économie mixte, à caractère industriel et commercial créé en 1970 dans la fabrication et la commercialisation du ciment.

Située à Kimpese dans le Kongo Central, cette usine à l’arrêt depuis 2011 suite aux différentes difficultés à une capacité de production de plus de 1.000 tonnes de ciment par jour soit 20.400 sacs de ciment de 50 kgs par jour.

Fidèle Tukinalwa

Related Articles