Nord-Kivu : Des leaders communautaires réfléchissent sur l’éradication de l’insécurité pour consolider la paix et la relance de l’entrepreneuriat

Nord-Kivu : Des leaders communautaires réfléchissent sur l’éradication de l’insécurité pour consolider la paix et la relance de l’entrepreneuriat

Pendant trois jours soit du jeudi au samedi 1er août 2020, les communautés locales du Nord-Kivu se sont réunies à Goma, ville située à l’Est de la République Démocratique du Congo pour échanger sur les questions sécuritaires et de développement de cette province en proie à l’insécurité depuis plusieurs années. Une situation qui a affecté négativement le climat des affaires dans cette partie du pays.

Des leaders communautaires se sont activement engagés dans la consolidation de la paix, la cohésion sociale et la stabilisation du Nord-Kivu. L’entrepreneuriat, l’un des secteurs clés du développement et de la relance de l’économie de la province a aussi fait objet des discussions.

Sur les questions spécifiques aux jeunes, ces communautés ont dans leurs recommandations plaidé pour la redynamisation des centres de formation professionnelle des jeunes et la création d’autres structures, la mise en place des projets intégrateurs, la construction des espaces récréatifs et des maisons de convivialité des jeunes.

Pour booster l’entrepreneuriat en province, ils ont sollicité un appui en micro crédit aux jeunes et femmes entrepreneurs, l’opérationnalisation des zones économiques spéciales en province et la relance des activités agro-pastorales et des petites industries dans les 6 territoires que comptent le Nord-Kivu.

Le développement et la relance économique du Nord-Kivu, bientôt une réalité

Le commissaire général en charge des investissements, l’entrepreneuriat et la bonne gouvernance au Nord-Kivu dit rester optimiste par rapport à ces échanges entre communautés dans une province où depuis les années 1990, la conflictualité a entrainé des conséquences fâcheuses au-delà de l’ordinaire à travers des groupes armes locaux et étrangers qui se sont adonnés à la criminalité économique.

Patient Bembeleza estime qu’il est important de s’asseoir autour d’une table toutes fois qu’il y’a des divergences pour voir comment le régler afin de rendre cette province ‘’un oasis prospère’’ pour toutes les communautés et une province prospère où il fait beau entreprendre.

Avec ce dialogue social, ajoute-t-il, le Nord-Kivu pourra reprendre son image de marque, celle d’un peuple dynamique et entrepreneur faisant de cette province le véritable grenier de la RDC.

« C’est possible de redorer l’image ternie du Nord-Kivu, une fois la pacification est réelle, nous verrons des investisseurs qui seront mobilisés débarquer et commencer à lancer des grandes unités de production en province les quelles pourront embaucher un nombre important des jeunes désœuvrés et la pauvreté, la précarité vont du coup disparaitre. On a l’espoir que la paix va s’installer à l’issu de ces assises et la relance des activités par les entrepreneurs, nos jeunes et femmes entrepreneurs doivent être aux aguets. » a-t-il déclaré

Durant deux décennies consécutives, l’économie de la République démocratique du Congo a été mise à mal et plus particulièrement celle des provinces de l’Est. Plusieurs entreprises ont décidé de fermer leurs portes à la suite de cette situation.

Cette économie a été caractérisée par des problèmes de gouvernance, des guerres à répétition, les pillages et l’exploitation illégale des ressources naturelles aggravée par des décisions économiques incohérentes conduisant à un bilan social catastrophique.

La Province du Nord-Kivu possède des opportunités d’investissements ainsi que d’énormes potentialités économiques, agricoles, minières, halieutiques, touristiques, et commerciales nécessaire pour assurer la reconstruction et la relance de son économie. Cependant l’économie de la Province du Nord-Kivu continue à se détériorer à cause de l’impact négatif de toutes les crises et diverses difficultés que connait la province.

Fidèle Tukinalwa

Related Articles