RDC : Auprès de Julien Paluku, le gouverneur Bamanisa plaide pour la création d’une zone économique spéciale en Ituri

RDC : Auprès de Julien Paluku, le gouverneur Bamanisa plaide pour la création d’une zone économique spéciale en Ituri

Le ministre de l’industrie Julien Paluku a reçu en audience lundi 14 septembre dans son cabinet de travail, le gouverneur de la province de l’Ituri Jean Bamanisa Saidi.

Les échanges entre ces deux personnalités ont tourné nécessairement sur la pacification de l’Est de la RDC et la nécessité de créer une zone économique spéciale en Ituri.

A en croire Jean Bamanisa qui s’est confié à la presse à la sortie de l’audience, il y a lieu de protéger les industries locales implantées dans la partie Est du pays avec une fiscalité attrayante.

L’autorité provinciale a également plaidé auprès de ce membre du gouvernement Ilunkamba, l’installation des industries de transformation des différentes matières premières notamment de l’or, du cacao, café et autres dans sa province.

«Nous lui (Julien Paluku ministre de l’industrie, Ndlr) avons fait part de cette nouvelle théorie de la réinsertion et la réintégration communautaire qui est l’investissement dans la partie Est et cela touche l’industrie, le portefeuille qu’il a aujourd’hui. Nous avons parlé de la nécessité de la création des zones économiques spéciales, nous lui avons dit que nous allons bientôt lancer un projet puisque nous sommes sur un projet d’électrification, nous allons lancer un projet d’industrialisation dans une nouvelle zone économique spéciale», à déclaré Jean Bamanisa.

Et d’ajouter “ Nous avons échangé sur la nécessité de la préservation de l’industrie congolaise, nous sommes dans les zones frontalières où il y’a beaucoup d’importations et malheureusement on risque de ne jamais avoir une industrie si nous n’avons pas une fiscalité attrayante à l’industrie locale. Nous voudrions par exemple que l’industrie de l’or soit attrayante, du café, du bois, du cacao soient attrayantes et puissent rapporter au niveau de l’économie congolaise que de devenir une économie extravertie vers l’extérieur du pays”.

Fidèle Tukinalwa

Related Articles