Numérisation des PME: des petits pas aussi mènent au but

Numérisation des PME: des petits pas aussi mènent au but

La numérisation est le carburant du succès à venir des entreprises. Les investissements doivent être toutefois très ciblés et les petits pas sont souvent plus prometteurs que les grands sauts

Comme l’évolution démographie et la vigueur du franc, la numérisation croissante des activités représente l’un des facteurs d’influence intersectoriels à l’origine de profondes transformations de notre économie. Elle contribuera aussi au changement structurel qui interviendra dans de nombreux secteurs.

Le recours aux nouvelles technologies, qui permettent notamment d’optimiser la chaîne de création de valeur, est déjà une réalité pour une large partie des entreprises suisses. Comme le montre une enquête réalisée par Credit Suisse, la grande majorité des PME helvétiques est ouverte aux nouvelles technologies et les a déjà mises en œuvre à diverses reprises. Le fait que la plupart des PME considèrent les changements technologiques rapides d’aujourd’hui comme une chance et non comme un danger est une bonne nouvelle.

La numérisation recèle un immense potentiel. Les machines intelligentes ou encore le Big Data, pour ne citer que ces deux exemples, transformeront durablement le monde du travail. Ce processus ne date pas d’hier. Il ne se limitera pas au secteur des services et concernera même largement le secteur industriel. Chacun sait que cette évolution entraînera l’automatisation de certaines professions et donc leur disparition, alors que d’autres verront le jour.

La numérisation offre aux PME une multitude de possibilités de développement, de conquête de nouveaux secteurs d’activité et de marchés. Il n’est pas rare que les entreprises se focalisent presque exclusivement sur les technologies disponibles. Elles doivent cependant se poser une question qui est au moins aussi fondamentale: comment concrétiser la valeur ajoutée apportée par la numérisation et les progrès technologiques?

Le facteur humain continuera de jouer un rôle éminemment important. Avec d’un côté le client, qui doit évoluer au rythme de ce changement et se tenir informé des avancées du numérique, et de l’autre les collaborateurs, qui doivent trouver leurs marques dans ce nouveau monde et aider à tirer parti du potentiel offert par les nouvelles technologies. Une entreprise qui ne tiendrait pas compte de cet aspect risquerait de ne pas obtenir le résultat escompté en termes d’efficacité et d’efficience et de faire échouer son projet.