Goma-PADMPME : Voici les sites d’enregistrement des femmes entrepreneurs pour la formation en initiative personnelle

Goma-PADMPME : Voici les sites d’enregistrement des femmes entrepreneurs pour la formation en initiative personnelle

Du lundi 24 août au dimanche 6 septembre, les femmes entrepreneurs de Goma sont encouragées à se rendre dans l’un des 20 sites de Goma pour s’enregistrer dans la possibilité de bénéficier de la Formation en Initiative Personnelle (FPI) du Projet d’Appui au Développement des Micros, Petites et Moyennes Entreprises  »PADMPME ».

Ses sites sont entre autres Maison de la femme, Copemeco, la poste, Fenapec, Bureau Fec à Birere, Cbca/Goma-Ville, Cbca-Virunga, Marché Majengo, Kanisa la Mungu, Marché Virunga, Asavgo, 34ème Cadaf, Opec, Marché Alanine, Ep Musawato, Église Ack entrée président, Institut Mulungu, Institut Mikono, Marché Kituku, Église Cadaf Neema.

Face à la presse ce samedi 22 août, Raphaël Kukudji, responsable technique de l’activités de la formation FPI, a indiqué que pour que la femme puisse être bénéficiaire de ce projet, elle doit exercer ses activités dans les secteurs de l’Agro Transformation, de l’industrie légère, ainsi que les services avec valeur ajoutée tels que la cordonnerie, la scierie des bois, fabrication des machine, le restaurant, le salon de coiffure et tant d’autres.

Pour sa part, Roger Bokandenga, expert en sauvegarde environnement et sociale, a confié que le projet comporte un programme d’alphabétisation pour permettre à celles qui n’ont pas étudier d’être bénéficiaire des subventions et autres formations bénéfiques pour leurs entreprises.

La formation en initiative Personnelle est organisée autour de trois paramètres majeurs qui sont l’autodétermination des femmes qui s’engagent dans une affaire, avoir le comportement persévérant devant les difficultés et comment s’orienter vers l’avenir. Pour la ville de Goma, 1.000 femmes seront formées.

Rappelons que le Projet d’Appuie au Développement des Micro, Petites et Moyennes Entreprises a été mis en place par le gouvernement congolais avec le financement de la Banque Mondiale pour appuyer les entrepreneurs des secteurs productifs de l’agro-transformation, l’industrie légère et services à forte valeur ajoutée.

Ce projet financé à la hauteur de 100 millions de dollars américains développe ses activités sur les villes de Kinshasa, Matadi, Lubumbashi et Goma.

Isse Sivamwanza Albert

Related Articles