Goma: Le commerce au bord de la route, un danger permanent.

Goma: Le commerce au bord de la route, un danger permanent.

La ville de Goma, chef lieu de la province du Nord-Kivu avec plus de 1 millions d'habitants a deux postes frontaliers avec la ville voisine de Gisenyi au Rwanda, deux villes commerciales dont les mouvements des articles et produits commerciaux ne sont plus à démontrer.

À Goma, certains petits commerçants préfèrent exercer leur commerce en dehors des marchés publics car disent-ils n'avoir pas la possibilité de payer les taxes que font payer les autorités locales dans ces marchés. D'autres par ailleurs, disent que les marchés ne sont plus fréquentés comme avant par des clients. Certains d'entre ces vendeurs étalent donc leurs produits au bord des routes de Goma espérant ainsi attirer la vigilance et la clémence de passants pour acheter leurs articles.


"Je gagne ici presque 5$ par jour et je nourris mes enfants et je paye pour eux les études, si je vais dans un marché, ma marchandise risquera même de manquer la clientèle et ce sera une perte pour moi" nous a fait savoir un petit commerçant à Goma.

Ces derniers en exercant leur metier sur le bord de la route restent alors exposes a de grands dangers, tels que des accidents, vols, tortures...


"Je préfère rester ici à la mosquée de Birere , c'est ici que mes clients viennent acheter mes produits , je n'ai peur d'aucun danger , je dois me battre pour la survie de mes enfants et ma famille" nous a fait savoir une autre vendeuse rencontré à Birere, un quartier commercial de la ville de Goma.


L'autorité urbaine de Goma , Muiya kyese a toujours demandé à ces commerçants exerçant sur la voie publique de rejoindre les différents marchés où il y a encore des places vides et commercer librement, chose à laquelle ils n'ont jamais été d'accord. Certains d'entre ces petits commerçants, accusent parfois quelques policiers de les extorquer leurs marchandises dans les heures du soir avec un faux motif d'exécuter la mesure du maire de la ville, selon une dame qui vend les poissons toujours à Birere.


Pour rappel, six personnes avaient été tuées dans un accident de circulation le jeudi 25 juillet 2019 à Goma (Nord-Kivu). Le drame avait eu lieu dans la soirée non loin du rond-point Rutshuru sur la route qui mène vers l'aéroport de Goma. Un camion transportant du sable en provenance de l'aéroport en direction du centre-ville a connu une panne du système de freinage et a fini sa course sur une rue très fréquentée par des petits commerçants.


David Lupemba