Patrick Faraja, Un scientifique du Nord-Kivu au forum international en Afrique du Sud expose sur sa détermination à numériser l’état civil avant toute élection en Afrique

20 Views

Le congolais Patrick Daudi Faraja fondateur de KODINET, considérée comme première solution congolaise complète de gouvernance electronique avec une vision panafricaine est l’invité de l’Afrique du Sud avant son pays la RDC.

Son projet pilote fait déjà parler de lui en province du Nord-Kivu et il a reçu l’invitation du département des affaires intérieures de la république Sud-africaine afin de participer à la 5eme Assemblée Générale du mouvement africain de l’identification numérique.

Il va participer à Johannesburg, du 18 au 20 Juin 2019 à la grande réunion d’autres scientifiques, avec l’objectif majeur de discuter sur l’identité nationale numérique et l’enregistrement civil centré sur l’identité Juridique pour tous en Afrique.

Patrick Daudi FARAJA, l’ingénieur en datas du Nord-Kivu qui a eu avec succès une formation de haut niveau pendant ses études au Kenya où il vit depuis plus de dix ans à des grandes visions dont la numérisation des données pour une bonne gouvernance.

L’un de ses rêves à multiples objectifs est la compréhension parfaite des défies qui sont à la base du coulage du denier public, le démantèlement des réseaux mafieux responsable des fraudes, corruptions et antivaleurs.

C’est ce qui à poussé cet homme d’une quarantaine d’années à la création de KODINET, une solution parfaite contre ces désastres.

KODINET c’est aussi une solution aux tracasseries routières qui constituent une source des révoltes de la population face à l’Etat.

La vérification de tous les documents de Bord est rendu possible à partir d’une opération unique par l’agent de contrôle routier.

Grâce à la magie de l’Ir Patrick Daudi Faraja, le citoyen aura un seul centre d’accès et de vérification de sa situation fiscale de toutes les régies financières et pourra ainsi être épargné de cette marmaille des tracasseries fiscales, il fera lui-même sa déclaration fiscale et évitera la perte de temps ainsi que la tracasserie des « Faux » percepteurs.

KODINET permet à l’Etat de maximiser les recettes du trésor publique ainsi que la canalisation automatique desdits recettes vers la Banque sans plus soumettre à la tentation certains percepteurs qui ne pourront plus manipuler le cash.

Sur le point capital des élections véritablement fiables sur la base d’une liste électorale biométrique, Kodinet fait aussi l’authentification biométrique des électeurs.

Etant donné que la majorité des pays africains a un État civil non organisé et non numérisé, KODINET permettra la création d’une banque des données nationales unique pour toutes les opérations en rapport avec le citoyen.

La problematique des listes électorales biométriques du moment est qu’elles sont créées speciallement pour la cause electorale, ainsi toute personne qui se retrouverait sur cette liste sera considerée comme le vrai citoyen du pays alors que n’importe quel voisin pourrait negocier avec les agents (corruptible) en charge d’enregistrement pour ainsi apparaitre sur la liste !…

Mais si les critères seraient basé sur la Banque des données nationales utilisées pour d’autres faits quotidiens de citoyenneté (payement impots et redevances, demande des documents de voyage, identification des mobilers et immobiliers appartenant à la personne,etc)…alors on aura que des vrais citoyens du pays sur la liste pour élire leurs dirigeants.

Avec la philosophie de la solution KODINET ce defie ne causera plus des desastres par le fait que KODINET est une solution qui donne une projection des élections exemplaire en RDC en 2024.

Déborah Lydia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *