Les jeunes de la RDC et du Rwanda marchent à Goma pour la paix dans la région de grands lacs

261 Views

Plus des 100 jeunes venus de la RDCongo et du Rwanda ont organisé une marche de soutien à la paix dans la sous-région de grands lacs le jeudi 3 octobre 2019 à Goma.

Partis du rond-point Bon voyage jusqu’au terrain basket PJB Goma, ces jeunes ont parcouru près de 6 kilomètres a pieds, scandant des messages qui cadrent avec la cohabitation pacifique, la tolérance, le vivre ensemble ainsi que la valorisation de la diversité culturelle dans ces deux pays frontaliers.

Au point de chute, un dialogue transfrontalier a été organisé avec les autoroutes locales, le barza intercommunautaire, les artistes et différentes couches sociales qui par la fin se sont engagés à apporter leur soutien au processus de paix et à la culture de la paix dans ces deux pays et dans toute la région de grands lacs.

Anselme Babu du club des jeunes pour la vie (CJV) a insisté sur le fait que cette marche était une occasion d’impliquer les jeunes à la démarche de la consolidation de la paix, surtout que la diversité est une opportunité. « Nous avons des efforts à fournir pour que nous puissions voir la paix que nous rêvons nous même, il fallait réunir les jeunes dans cette activité qui a commencé par une caravane pour montrer a la communauté notre courage et notre détermination pour contribuer à la paix. Notre souhait est qu’il y’ait un changement et le changement que nous voulons voir est la diversité, une opportunité pour nous tous. » a déclaré Anselme Babu

Cette marche était aussi pour conscientiser non seulement les jeunes mais toute la population entière en s’attélant sur la responsabilité de chacun dans la restauration de la paix.

Micheline Safari, jeune venue du Rwanda a appelé à l’engagement d’autres jeunes dans la consolidation de la paix dans les grands lacs, surtout qu’ajoute-t-elle la paix pour le moment est un élément indispensable pour le moment dans les pays de cette sous-région.

« Beaucoup de jeunes sont dans le tribalisme, nous devons arriver à transcender cette pratique en valorisant aussi d’autres communautés ainsi que d’autres personnes sans discrimination. Si on se met ensemble pour lutter contre la guerre on peut arriver à la paix » s’exprime Micheline

Le poète Bukasa, à son tour s’est engagé à véhiculer le message de paix à travers son talent, surtout que selon lui « la paix est comme de l’oxygène, elle est invisible mais tellement important pour vivre ».

Cette activité a été organisée par le club des jeunes pour la vie en collaboration avec Pole Institue dans le cadre du programme régional de dialogue transfrontalier pour la paix dans la région des grands lacs.

Fidèle Kitsa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aviez-vous lu ça?