Le Tshukudu, élément clef du commerce urbain à Goma

212 Views

Hétéroclite du vélo et de la brouette, le Tshukudu (lire « Tshoukoudou ») est une sorte de grande trottinette en bois, sans moteur, qui facilite le transport urbain des marchandises de tout genre dans la ville de Goma. Il ravitaille également la ville en divers vivres et braises en provenance de Kibumba. Le commerce urbain en ville de Goma ne peut s’en passer.

Kibumba, une localité située au nord de la ville de Goma, peut se vanter d’être le berceau du Tshukudu vers les années 1970. À l’origine, ce drôle d’engin était entièrement en bois et ne servait que comme moyen de transport des cultivateurs et leurs produits vivriers des champs vers la cité. Mais aujourd’hui avec son design plus raffiné et perfectionné, l’engin est utilisé en ville de Goma pour le transport des marchandises de tout genre, et peut transporter jusqu’à un demi tonne.

Comme des taxis motos, on voit des Tshukudu partout sur les grandes artères macadamisées comme dans les rues caillouteuses de la ville de Goma. Le Tshukudeur, conducteur du Tshukudu, est le roi du transport des marchandises en ville de Goma. Il est sans cesse sollicité pour transporter des denrées alimentaires, des sacs des ciments et autres fournitures de construction, du charbon, etc.

« Le Tshukudu rend mieux service que le manutentionnaire ou la camionnette. Il transporte toute sorte des marchandises sans distinction et les fait arriver à destination quel que soit l’état de la route. En plus à un prix abordable. », nous a confié Anne Marie Lukamba que nous avons rencontré entrain de marchander le prix du transport de ses sacs de ciments avec un Tshukudeur, devant une quincaillerie à Birere.

Photo crédit Eliezaire Ushindi

Dans une ville pierreuse comme Goma avec pour la plupart des rues à peine praticables, être Tshukudeur n’est pas métier facile. L’engin étant sans moteur, il exige une force physique importante de la part du conducteur. « Je suis Tshukudeur depuis plus de six ans maintenant. C’est mon boulot de tous les jours et qui me permet de relier les deux bouts du mois en satisfaisant mes besoins et ceux de ma famille. La clientèle est là, parce que par jour je gagne entre 3000 et 7000fc et parfois plus. Nous transportons tout genre des marchandises lourdes et légères, c’est pour ça qu’on nous sollicite souvent. Vous voyez, une moto ou un manutentionnaire ne peut pas transporter ce que je suis capable de transporter sur ce Tshukudu. » nous a confié Jean-Bosco Bahati, un Tshukudeur que nous avons rencontré au marché central de Virunga.

C’est donc à juste titre que le Tshukudu, cette invention made in Nord-Kivu a été érigé en statue en plein centre-ville de Goma, chef-lieu de la province, pour qu’un seul jour ne passe sans que les habitants de cette ville ne l’aperçoivent et ne l’admirent comme affirmation fidèle de leur identité.


Jonas Sindani

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aviez-vous lu ça?