Insécurité a Goma : la société civile demande à Félix Tshisekedi de remplacer le maire de la ville, le commissaire provincial de la police et l’auditeur supérieur près la Cour militaire

11 Views

Dans un mémorandum adressé au Président de la République Félix Tshisekedi et déposé auprès du gouverneur de la province du Nord-Kivu après leur marche pacifique du lundi 11 mars à Goma pour dénoncer la persistance de l’insécurité, les organisations de la société civile crient contre un manque de leadership du maire de la ville.

Pour elles, un certain laxisme du maire favoriserait la montée de l’insécurité à Goma.

« Parmi les facteurs qui concourent à l’insécurité, il y’a absence notoire d’une gouvernance de la ville, le maire n’est pas en mesure de définir les politiques ou mesures pouvant endiguer l’insécurité », indique la société civile dans son mémorandum.

Le commissaire provincial de la police est aussi accusé de favoriser l’insécurité, via ses éléments qui collaboreraient avec les bandits. L’auditeur supérieur près la Cour militaire soupçonné de libérer les criminels moyennant des cautions.

« Nous déplorons la gestion irrationnelle des éléments de la police a Goma, certains officiers de police sont souvent indexés dans les opérations de vol et d’autres sont complices et collaborent avec des bandits à mains armées dans la location des armes. L’auditeur supérieur près la Cour d’appel du Nord-Kivu favorise a son tour la libération des criminels après versement des cautions alléchantes, la plupart des bandits arrêtés a Goma seraient libérés moyennant des montants colossaux. Toutes les composantes de la société civile demandent le remplacement du maire de la ville de Goma», déplorent-elles.

Le mois de février dernier, près de 28 personnes ont perdu leur vie suite à l’insécurité.

Fidele Kitsa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *