Goma : Les enseignants des écoles conventionnées catholiques s’opposent à leur Syndicat

415 Views

Réunis en assemblée générale ce 2 octobre 2019 dans la grande salle du collège Mwanga, les enseignants du réseau catholique déclarent le début de la grève dès ce jeudi 3octobre. Décision contraire à celle de la Synergie des écoles conventionnées catholiques qui demande d’en informer préalablement l’autorité de tutelle.

Selon le secrétaire provincial de la synergie des écoles conventionnées Catholique, (Synecat) il est important d’informer la hiérarchie avant d’entamer la grève.

« La grève ne doit pas être ainsi déclenchée, nous devons informer l’autorité pour qu’elle soit régulière. En dehors de ça c’est une anarchie et le Synecat décline toute responsabilité », a fait savoir Monsieur Ponchelin Byamumonyi, en appelant par la suite les enseignants de cette synergie à être à leurs lieu de service.

De leur côté, les enseignants sont restés ferme à la décision d’entamer la grève dès ce jeudi 3 octobre. « Il est impossible de passer des mois en train de travailler sans avoir un salaire. Monsieur Ponchelin, comme inspecteur, il reçoit un salaire de l’Etat, voilà pourquoi il ne peut vouloir que nous entrions en grève », nous a lâché un enseignant en colère d’un ton révolté.

Cette réunion de la Synecat tenue à l’institut Mwanga n’a accouché une décision consensuelle. L’appel du syndicat à reprendre le service est resté vain car dès ce jeudi 04 Octobre, tôt le matin, les écoliers et élèves des écoles conventionnées catholiques viennent de rentrer à la maison car les enseignants ont tenu leur promesse faite dans leur réunion syndicale.

Congosauti a fait la ronde dans des écoles de la paroisse Notre Dame d’Afrique ce matin, le constat est qu’il n’y’a pas cours. Les quelques enseignants présents sur le lieu disent en lingala : « Gratuité té », pour signifier en français : « Pas de gratuité ».

Signalons que les écoles conventionnées protestantes de la ville de Goma sont en grève depuis le mardi 1er octobre 2019.

Isse Sivamwanza Albert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aviez-vous lu ça?