Goma : interdite par la DGM, la vente des jetons à la petite barrière se porte bien.

281 Views

Pour les congolais, traverser au Rwanda, pas besoin d’un visa de séjour. Il suffit d’exhiber sa carte d’électeur à l’agent de douane pour qu’il vous donne un jeton gratuitement. A la petite barrière, le trafic est à son comble, tôt le matin et plus tard à partir de 15h00. Et pendant ces moments de la journée, le monnayage des jetons pour la traversée commence.

La ville de Goma compte deux postes frontaliers avec le Rwanda voisin dont la grande et la petite barrière. Contrairement à la grande barrière, la petite barrière elle, est plus souvent sollicitée surtout par les petits commerçants de deux pays voisins.

Chaque jour, des milliers des personnes traversent la frontière rwando-congolaise dans les deux sens pour des raisons commerciales ou sociales. La plupart des usagers de ce poste frontalier n’ont pas de passeport biométrique, elles utilisent leur carte d’électeur pour traverser en recevant gratuitement des agents de la DGM, un jeton qui leur autorise de traverser.

Cependant, certains agents commis à ce poste frontalier font la commercialisation de ces jetons, déplore un jeune commerçant de Goma qui fait chaque jour Goma-Gisenyi. Celui-ci nous révèle que chaque jour avant l’ouverture des bureaux de la DGM, le jeton s’achète dans les parages de la frontière à 200Fc.

« Pendant les heures matinales, je paye 200 FC pour avoir le jeton et traverser tôt. Il en est ainsi pour les heures vespérales. Tu peux même acheter un jeton avec la date du lendemain à 500 ou 1000 FC », nous a révélé la même source, avant d’ajouter : « Si vous perdez votre jeton de traversée à la frontière, pas problème. Il suffit seulement de passer un coup de fil à la bande des vendeurs les jetons, tu auras la minute qui suit un jeton en ordre avec ton nom et tu pourras traverser sans problème ».

Quand vous arrivez devant les bureaux de la DGM qui octroient les jetons, il est pourtant bien mentionné que le jeton est donné gratuitement, ce qui n’est pas du tout vrai. Certains des agents véreux des bureaux de la DGM marchandent avec les trafiquants de la petite barrière le prix de ces jetons. Souvent, lorsque la ligne d’attente est longue, les pressés choisissent le chemin court pour obtenir un jeton, en l’achetant en coulisses.

Alors que la devise des agents de la DGM est « Courtoisie, Fermeté et Honnêteté », certains des agents de ce service brillent par le contraire de cette devise. Il faut traverser à la petite barrière trop top matin ou dans les heures vespérales pour expérimenter ce vol voilé. C’est inconcevable que cela persiste, quand on est en ordre avec les documents, pourquoi faire payer un jeton ?

La DGM devra s’investir à fond pour sanctionner ces actes illégaux qui font la honte du pays et pourquoi pas demander aux agents de la DGM du poste de la petite barrière d’imiter leurs collègues de la grande barrière qui incarnent encore, à tout le moins, la devise de leur service.

David Lupemba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aviez-vous lu ça?