Goma : »Nous ne voulons plus que la population se procure des poulets en provenance de l’étranger » (C. Kasereka, PDG de la ferme Congo en Avant)

Goma :  »Nous ne voulons plus que la population se procure des poulets en provenance de l’étranger » (C. Kasereka, PDG de la ferme Congo en Avant)

Dans une interview accordée mercredi 30 septembre dernier à Congo Sauti, le patron de la ferme « Congo en Avant » située dans la ville de Goma au Nord-Kivu, a invité la population à n’est pas se procurer des poulets en provenance de l’étranger.

Claude Kaseraka a fait savoir que la ville de Goma fait face à un défi alimentaire. D’où en faisant recours chaque fois à l’étranger, cela fait à ce que des éleveurs des bétails et voilailles manquent les clients.

En créant sa ferme Congo en Avant, Claude Kaseraka espère combler les vides sur le marché des viandes pour différentes cérémonies et la consomation alimentaire domestique.

Il fait savoir que sa vision est de voir le prix de la viande baisser à travers ses productions, ce qui pourra permettre à chaque congolais d’être en mesure de s’en procurer de la viande.

« Nous avons remarqué que pour des cérémonies festives et la consommation alimentaire domestique de la viande, beaucoup de Gomatraciens achètent à grande quantité, des poulets en provenance de l’étranger. Voilà ce qui nous a inspiré pour mettre en place une ferme afin d’apporter une solution locale vis-à-vis de ce besoin alimentaire. Nous ne voulons plus que la population se procure des poulets en provenance de l’étranger» a-t-il déclaré.

Ce dernier a également indiqué qu’il fait face à d’énormes difficultés notamment le manque de nourritures et des médicaments pour les bétails et volailles qu’il élève y compris la carence des machines d’incubation des œufs.

Une occasion pour lui d’alerter les autorités et la population de soutenir son projet qui contibue au développement.

Isse Sivamwanza Albert