Société

Goma, la ville volcanique aux potentialités hydrographiques énormes

326vues

Vous ne le saviez pas peut être, Goma appelé encore ville touristique compte trois lacs à savoir le lac Kivu, le lac vert et le lac noir. Ces deux derniers lacs de cratère situés à l’Ouest de la ville font partie des potentialités touristiques qui puissent susciter la curiosité des touristes et autres visiteurs.

Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu et capitale touristique de la République Démocratique du Congo, est une ville située à l’est du pays, à la frontière rwando-congolaise qui fait parler d’elle par ses potentialités touristiques énormes.

Alors que certains sites dont le volcan Nyiragongo, le lac Kivu, la lave volcanique, le Tshukudu, des hôtels luxueux, …. sont bien connus, d’autres sites par contre restent méconnus du grand public entre autres les deux lacs de cratère situés à l’ouest de la ville: Le lac vert et le lac noir. Ces sites,pourtant attirants, se trouvent dans un état peu enviable dû à l’absence des pistes d’accès, des herbes qui envahissent les rivages des sites, etc.

L’hydrographie de la ville de Goma ne devrait pas se limiter uniquement sur le lac Kivu, qui, lui aussi, de part sa grandeur regorge une panoplie des potentialités économiques, touristiques, culturelles, et écologiques.

C’est d’ailleurs au beau milieu dans ce lac que se pose, sur les eaux étales, l’île d’Idjwi, la plus grande île intérieure d’Afrique. Malgré le gaz méthane qu’on retrouve à foison dans ses eaux, cause majeure de l’absence des poissons, le lac Kivu fait vivre plus d’une famille par la pêche artisanale comme nous explique Bisimwa Akimali, l’un des pêcheurs rencontrés au site de Kituku.

« Dans ce lac il n y’a pas de gros poissons comme des tylapias, mais il y a d’autres types de poissons entre autres des frétins surtout que je trouve chaque matin quand je viens pêcher. Ma famille vit de ce business, je suis père de trois enfants mais je rentre le soir chez moi avec même 15 mille francs », a-t-il dit

A côté de ce business des fretins, le lac Kivu offre nombreux avantages lucratives, c’est sur le long de ce lac que des personnes avec des moyens ont investi avec des maisons à loué, des hôtels et restaurant de luxe voir même des lieux d’excursion et de promenade pour ceux qui veulent passer leur moment de détente et loisir entrain de contempler la beauté de l’eau de ce lac.

Investir dans le tourisme à Goma, c’est aussi prendre en compte ses potentialités hydrographiques et entretenir le lac vert et le lac noir, ces deux sites touristiques oubliés en les aménageant pour restaurer leur couvert végétal, ce qui pourrait aussi faire gonfler les recettes de la ville.

Jonas Sindani

Laisser un commentaire