Connect with us

Congosauti

«Les actes de barbarie sur les militants de la Lucha doivent être considerés comme du sabotage aux efforts du président de la République à restaurer la vraie démocratie en RDC.» (Adrien Mushumo)

Congo-Actu

«Les actes de barbarie sur les militants de la Lucha doivent être considerés comme du sabotage aux efforts du président de la République à restaurer la vraie démocratie en RDC.» (Adrien Mushumo)

Des voix se lèvent pour déplorer le comportement qu’elles qualifient «d’inhumain» de la police nationale congolaise contre les militants du mouvement citoyen Lucha qui étaient en sit-in devant le bureau région Est de la téléphonie mobile Airtel à Goma ce vendredi 10 mai 2019.

Adrien Mushumo, porte-parole de l’Union pour la Nation Congolaise au Nord-kivu monte au créneau et qualifie du sabotage la repression violante par la police de ce sit-in des militants de la Lucha qui reprochaient à Airtel la surfacturation de ses tarifs, ses forfaits Internet, appels et SMS, du double payement lors d’une transaction financière par AirtelMoney, de la mauvaise qualité de la connexion Internet et de la surfacturation à la minute mais aussi de favoriser le kidnapping au Nord-Kivu où, des rancons sont chaque fois payées sur ce réseau pour la libération des otages.

«Que dire d’autre de cette police qui a causé honte à toute la République en reprimant violament une manifestation qui visait à reclamer l’amélioration de la qualité des services fournis par ce multinational et la baisse du coût d’appel? Il s’agit tout simplement du sabotage des efforts combien louables du ticket gagnant Président Félix Tshisekedi et son Directeur de cabinet Vital Kamerhe qui tiennent à instaurer la vraie démocratie dans notre Pays. Nous n’avons pas milité 9 ans durant pour assister à des actes pareils qui du reste sont inadmissibles. Même l’individu qui s’est permis d’insulter à longeur des journées le Président Félix n’a jamais réçu une seule mattraque, comment ceux qui se soucient de la misère du peuple peuvent être tabassés comme des serpents? Ces genres des méthodes sont d’une autre époque» s’insurge Adrien Mushumo, porte parole de l’UNC Nord-Kivu.

Répression du sit-in de la Lucha devant le bureau Airtel par la police. Photocredit:CongoSauti

Ce cadre du parti politique de Vital Kamerhe au Nord-kivu en appelle aux enquêtes sérieuses pour que les policiers auteurs de ces actes soient arrêtés et deferés devant les instances judiciaires.

«Au moment où l’ensemble du peuple congolais est en train de louer les efforts du chef de l’État dans la decrispation de l’univers politique congolais, dans l’amenagement des infrastructures et le retablissement de la coopération avec plusieurs autres Etat, il est inadmissible que des actes pareils s’invitent à la danse d’où nous appelons à l’ouverture des enquêtes sérieuses pour que les policiers auteurs de ces actes soient arrêtés et deferés devant la justice pour coups et blessures volontaires.» poursuit-il.

Près de 11 militants de la Lucha tabassés par la police ont été blessés au cours de ce sit-in et admis dans les structures sanitaires locales.

Fidèle Kitsa

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Congo-Actu

To Top