Connect with us

Congosauti

RDC:«Faute d’un candidat gouverneur rassurant, je n’ai pas encore resolu d’occuper un des ministères provinciaux qui reviennent à Cash au Nord-Kivu» (Adrien Mushumo)

Congo-Actu

RDC:«Faute d’un candidat gouverneur rassurant, je n’ai pas encore resolu d’occuper un des ministères provinciaux qui reviennent à Cash au Nord-Kivu» (Adrien Mushumo)

Tout juste après la tribune d’informations de ce dimanche 5 mai au bureau communal de l’UNC Karisimbi à Goma, le porte-parole de l’UNC au Nord-Kivu Adrien Mushumo s’est confié à Congosauti pour expliquer l’évolution des tractations politiques pour l’élection du Gouverneur du Nord-Kivu et la composition de son gouvernement provincial.


Selon ce cadre de l’UNC en province, aucun de tous les cinq candidats au gouvernorat du Nord-Kivu ne rassure jusque là pour amener le Nord-Kivu à sa destinée.

Pour lui il faut un candidat sérieux avec les caractères d’un rassembleur, visionnaire, un vrai politique et un entrepreneur à même de relever le quatriple défis auxquels fait face la province touristiquo-minière du Nord-Kivu.


«Pour l’instant, aucun d’entre les candidats n’a déjà demontré qu’il sera en mesure de relever le défis de la cohabitation pacifique et une capacité à fédérer toutes les forces politiques autours des intérêts des fils et filles de cette province, personne n’a déjà prouvé qu’il va poursuivre l’élan du developpement entamé par le gouverneur sortant, personne d’entre tous n’a demontré jusque là qu’il sera un véritable representant du Chef de l’Etat au Nord-Kivu prêt à déboulonner les tireurs des fiscelles du Nord-kivu qui ne misent que sur les conflits inter-ethniques pour survivre politiquement, personne n’a encore prouvé qu’il saura avoir un esprit entrepreneurial pour créer l’emploi en faveur des jeunes qui pour la plupart par manque d’occupations integrent les groupes armés.» à dit Adrien Mushumo, porte parole de l’UNC au Nord-Kivu.

Il a également précisé que le bien être des congolais devrait être au centre de la politique congolaise, d’où la nécessité de comprendre en premier les besoins de ce souverain primaire et ses intérêts.


«C’est sous cette condition là et celle-la seulement que je saurais accepté un quelconque ministère. Nous faisons la politique pour le peuple. Il faut que se peuple se retrouve aussi dans notre gouvernance provinciale mais faute d’un candidat gouverneur rassurant, je n’ai pas encore resolu d’occuper un des ministères provinciaux revenant au Cash Nord-Kivu» conclut-il

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Congo-Actu

To Top